• cmarquis2

La mode de demain va faire un tabac


1 à 5 ans, c'est le temps qu'il faut pour qu'un simple petit mégot de cigarette se dégrade dans la nature. Pour aider la planète à se débarrasser de ses déchets de fumeur, des associations et des designers de part le mode recyclent ces mégots pour en faire des fibres textiles.

Recyclage des mégots, un triple enjeu


Cette initiative de recyclage des déchets de cigarettes présente de réels enjeux économiques, environnementales, mais également sociales.


A Bordeaux, le recyclage des mégots de cigarette commence par la récolte, et c'est l'association EcoMégot qui s'y colle. A cette fin, des centaines de cendriers, fabriqués au sein d'un chantier d'insertion, sont installés dans de nombreuses villes de France. Régulièrement, l'association, à vélo, récupère les mégots afin de les recycler, mais reste à savoir en quoi. Et là, ce n'est pas les idées qui manquent. En effet, le traitement des mégots de cigarette débouche sur l'obtention d'une fibre textile. Cette dernière pouvant être aisément utilisée pour la fabrication de vêtements, de textiles d'intérieur (housse de canapé, assise, coussin) ou encore afin de remplacer les éléments textiles des voitures.


Pour établir les meilleurs process de transformation, un laboratoire de Pessac spécialisé en R&D travaille sur le recyclage des mégots de cigarette. Après avoir été nettoyé, les mégots sont dissous, mélangés et chauffés avant d'être transformé en fibre.

Une initiative mondiale


Dans le domaine du recyclage de mégots, le Chili n'a rien à envier à la France. En Amérique du Sud, c'est le projet Mantis, qui depuis 2009, porte cette innovation textile. Alexandra Guerrero, designer, développe durant sa thèse une technique permettant d'utiliser les nombreux mégots de cigarette (en cellulose) jonchant les rues de Santiago du Chili. Ses recherches aboutissent à une méthode permettant de créer un fil qui, mélangé à de la laine, peut être utilisé pour la production de vêtements.


Tout comme le système de recyclage de mégots développé en France, celui d'Alexandra Guerrero passe par un processus de purification et de transformation des mégots. Afin de s'assurer de l'absence de danger pour la santé, une étude a été réalisée et conclue que les mégots pouvaient être purifiés à 95%, les rendant ainsi propre à l'utilisation.


Le projet Mantis a déjà donné naissance à quelques pièces textiles comme une veste, un poncho et une robe en laine contenant 20% de mégots recyclés.

Il ne reste plus qu'à suivre des près ces initiatives qui, à défaut de pouvoir résoudre à 100% le problème des déchets de cigarette, pourrait permettre d'en limiter les impacts. Un petit effort de la part des fumeurs, les mégots, ça va dans le cendrier.

A-TAILORING

 

 

A-tailoring by Asmodine est une solution digitale innovante de conseil en image. Bien plus qu'un moteur de recherche, Asmodine apporte à vos utilisateurs tous les éléments d'un véritable conseil en image : morphologie, style, taille, colorimétrie, tendance,... Un véritable condensé de technologies à portée de clic.

NOUS TROUVER 

ASMODINE

Euratechnologies

165 avenue de Bretagne

59 000 Lille

contactez-nous 

  • LinkedIn - White Circle
  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • blog-asmodine-com